Introduction

Si comme moi vous avez plusieurs PC, tablettes, smartphones à la maison, cet article va vous intéresser. Mais attention, ça va être un peu long.

Vous vous êtes forcément posé la question de mettre en place un serveur de fichiers pour partager un disque dur et y stocker documents, photos ou faire des sauvegardes.

Alors, bien sûr, on trouve des NAS dont les prix sont maintenant abordables. Mais on va faire mieux ici : utiliser un Raspberry et un périphérique de stockage USB (une clé USB ou un disque dur externe).

 

Pour commencer

Pour commencer donc, il vous faut un Raspberry intégré à votre réseau local. Le mieux c’est de lui attribuer une adresse IP fixe.

Connecter le périphérique USB

Forcément il faut le connecter à un port USB du Raspberry, ça c’est facile 🙂

Il y a de fortes chances que vous ayez des PC sous Windows. Si c’est bien la cas, il vous faut ajouter le support de NTFS à votre Raspberry.

C’est quoi NTFS ? C’est le système de fichier de Microsoft. Par défaut ce dernier n’est pas installé sur les distributions utilisées sur le Raspberry. Pour ajouter son support :

sudo apt-get install ntfs-3g

« Monter » le système de fichier

L’étape suivante consiste à détecter le périphérique USB et à définir un point de montage. C’est en fait un répertoire dans l’arborescence de fichiers à partir duquel les données seront issues du périphérique UBS. (Je ne sais pas si c’est clair …)

Commencez par taper la commande suivante :

sudo fdisk -l

Cette commande permet de lister les périphériques de votre Raspberry. Normalement, il ne devrait y avoir que deux disques identifiés par la commande fdisk :

  • /dev/sda : c’est en fait la carte SD de votre Raspberry. C’est pas ça qu’on va partager 🙂
  • /dev/sda1 : c’est celui là qui devrait identifier votre périphérique USB externe (je suppose ici que ce périphérique n’a qu’une partition)

Une fois cette recherche réalisée, il faut créer le répertoire qui servira au point de montage et « monter » le disque. Pour cela :

sudo mkdir /home/pi/nas
sudo mount -t auto /dev/sda1 /home/pi/nas

Vous pouvez bien sûr remplacer /home/pi/nas par un autre emplacement.

 

Installer Samba

Samba est un outil permettant de partager des dossiers (et des imprimantes, mais c’est pas l’objet de cet article) à travers un réseau local et ceci avec d’autres ordinateurs fonctionnant sous divers systèmes d’esploitation.

Pour l’installer :

sudo apt-get install samba samba-common-bin

Il faut ensuite modifier le fichier de configuration de Samba. Ce dernier se trouve dans /etc/samba et s’appelle smb.conf

sudo nano /etc/samba/smb.conf

Si vous n’avez pas modifié le groupe de travail de vos PC et autres, ce groupe de travail doit s’appeler WORKGROUP. Si ce n’est pas le cas, rechercher workgroup dans le fichier de configuration et changer sa valeur par le nom de votre groupe de travail.

Pour ajouter le partage du disque monté précédemment, il faut ajouter en fin du fichier de configuration les lignes suivantes :

[Shares]

comment = Nas

path = /home/pi/nas

valid users = @users

force group = users

create mask = 0660

directory mask = 0771

read only = false

(bien évidemment vous adaptez la valeur de path si vous avez choisi un autre répertoire).

 

Ajouter un user à Samba

On a presque fini …

Il faut maintenant ajouter un user à Samba. Ce user sera utilisé sur les PC (ou autres) qui vont accéder au partage.

On va commencer par le créer et lui affecter un mot de passe (j’ai choisi de l’appeler samba mais libre à vous de choisir autre chose) :

sudo useradd samba -m -G users
sudo passwd samba

Et enfin, pour l’ajouter à Samba :

sudo smbpasswd -a samba

Et on finit par redémarrer Samba pour prendre tout ça en compte :

sudo /etc/init.d/samba restart

Dernière étape

Si, si, c’est la dernière étape.

Pour terminer donc, il faut modifier le fichier fstab afin de monter automatiquement au démarrage votre périphérique USB (clé ou disque dur externe). Pour cela ajouter à la fin du fichier /etc/fstab :

/dev/sda1 /home/pi/nas auto noatime 0 0

Il ne reste plus qu’à tester tout ça depuis un PC.

Cherchez votre Raspberry sur votre réseau et créez un disque réseau. Le user et le mot de passe qui sont demandés sont ceux ajoutés à Samba dans l’étape précedente.

Voilà ! J’espère que je ne vous ai pas perdu en cours de route 🙂

Amusez-vous bien !!!