Cela faisait longtemps que je lisais des articles sur ce « truc », le Raspberry, que ce soit sur Internet ou dans la presse.

Alors, moi et mon fils, un jour, nous nous sommes lancés. On a acheté le Raspberry Pi 3 et c’est ici que nous allons décrire notre voyage dans ce petit monde fait de recherches et d’expérimentations.

Nous espérons que tout ceci aidera d’autres amateurs à tirer le meilleur parti de cet ordinateur. En tout cas, nous, on s’amuse bien 🙂

Pour commencer, c’est quoi un Raspberry ?

Et oui, tout d’abord, c’est un tout petit ordinateur, de la taille d’une carte de crédit et d’une conception minimale. Et pourtant, cette petite bête permet de faire des trucs pas croyables. Mais ça, c’est pour plus tard.

Voila comment se présente le joujou (la version Pi 3) à la sortie de sa boite :

Raspberry Pi 3

Comme ça, on peut rien en faire. Il est livré sans alimentation, sans disque dur, sans écran, sans souris, sans clavier.

Pour commencer à s’en servir il faut donc réunir quelques accessoires supplémentaires (cela fera l’objet du prochain article) et c’est parti.

Comme vous pouvez le deviner sur la photo, le Raspberry  Pi 3 comprend :

  • 3 ports USB (au début vous y brancherez certainement clavier et souris)
  • un port HDMI (pour le connecter à un écran)
  • un port RJ45 (pour le connecter à votre réseau)

Ce que l’on voit un peu moins c’est qu’il possède également :

  • une interface Wifi et Bluetooth intégrée
  • 1 Go de RAM
  • un emplacement pour carte SD

Et d’autres petits trucs que nous découvrirons plus tard (ports GPIO, interfaces CSI et DSI, prise jack)

Et tout ça pour moins de 40€. Si, si, c’est vrai!

Il y a d’autres versions du Raspberry (Pi Zéro, Pi 1 Modèle A+, Pi 1 Modèle B+, Pi 2 Modèle B), vous trouverez facilement les différences entre ces versions. Toutefois, je vous conseille d’acheter la dernère mouture : le Pi 3.

Et on peut faire quoi avec ?

Le Raspberry a été créé pour faciliter l’apprentissage de l’informatique. On trouve donc tout pour pouvoir développer et apprendre.

En fouinant un peu sur Internet on peut trouver de nombreux domaines où le Raspberry a trouvé sa place : la robotique, le développement Web, la domotique, le multimédia, et j’en oublie plein. Ce que je trouve intéressant c’est qu’en cherchant un peu, on trouve plein de moyens et de composants pour faire évoluer cette machine et inventer des choses.

La suite

J’espère que cette petite introduction vous donnera envie de nous suivre. Alors, inscrivez vous sur notre liste de diffusion et n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires.

Merci d’avance et amusez-vous bien !